Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous vous rappelez ? Je vous disais que j'avais reçu un appel de mon fils qui me demandait si je voulais participer en tant que candidate à un nouveau jeu télé.

Il faut vous dire que mon fils pratiquait à cette époque le football américain, vous savez ces joueurs qui ont un espèce de maillot avec de fausses épaules, un casque qui leur fait une tête très menaçante et un pantalon blanc moulant ? Son équipe avait déjà participé à un jeu télé ("Attention à la marche !") car c'est vrai que, visuellement ça le fait ! (d'ailleurs son équipe à dernièrement participé à "Un contre 100") et donc les "casteurs" (profession méconnue d'intermittents du spectacle qui sélectionnent, entre autres, les candidats à des émissions de jeu télé, de téléréalité, etc...) avaient conservé ses coordonnées (ces gens là travaillent essentiellement par "carnet d'adresse"). Ils recherchaient des candidats pour un nouveau jeu qui s'appelait "Zone Rouge". Ca vous dit quelque chose ? Ils avaient dit à mon fils que s'ils connaissaient d'autres personnes intéressées, il pouvait les inviter à se joindre à lui. 

Ni mon fils ni moi n'avions entendu parler de ce jeu mais... pourquoi pas ? Donc le lendemain matin, nous voilà en route pour la Plaine Saint Denis, munis de stylos, de plaques pour poser nos papiers, avec un détour obligé vers la case "Photomaton" pour se faire faire des moches photos (si l'aventure vous tente, un conseil : soignez la photo ! Elle restera dans le dossier et si une belle photo ne suffit pas à vous faire sélectionner, une moche photo peut vous écarter définitivement !). Vous connaissez les studios de l'avenue du Président Wilson à la Plaine ? (La Plaine est truffée de studios télé !). Moi je les adore ! Je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours aimé ce lieu, une espèce de ville dans la ville où se cotoient studios de production et ateliers de confection. Jamais compris le rapport entre les deux. Quelques vieux pavés dans l'espace le plus ancien, de l'herbe qui brille au soleil quand soleil il y a, quelques vieux ateliers en brique qui cotoient des bâtiments plus modernes et esthétiquement sans grâce. L'endroit est immense, plusieurs rues se croisent, une ville dans la ville je vous dis. Je connais bien l'endroit pour avoir assisté à plusieurs émissions, cela n'a pas empêché mon fils et moi de nous perdre dans ce dédale. 

Enfin nous arrivons devant un grand espace comprenant plusieurs studios. "Casting Zone Rouge". Voilà, c'est pour nous. Bien qu'arrivés très en avance, nous sommes précédés d'une cinquantaine de personnes, de tous âges. Après une heure d'attente (debout !), nous sommes invités à nous rendre dans un studio immense, meublé de quelques canapés défoncés et de chaises alignées devant un bureau. Nous sommes bientôt plus d'une centaine. En discutant avec d'autres candidats, nous apprenons qu'il s'agit d'une émission qui a fait fureur aux U.S., animé là-bas par John Mc Enroe, qu'il y a un crocodile vivant dans l'édition américaine et des torchères tout autour du fauteuil du candidat, qu'en France l'animateur sera Jean-Pierre Foucault, que quelques émissions viennent déjà d'être enregistrées, d'ailleurs certains candidats ont assisté aux premières émissions hier....

Après encore quelques quart d'heure d'attente, nous sommes invités à nous asseoir, les casteurs s'installent derrière le bureau et nous expliquent en quoi consiste l'émission  et comment il sera procédé au casting. Nous sommes environs 150 candidats potentiels. Les casteurs demandent ceux qui se connaissent déjà, nous levons le doigt, nous ne serons pas les seuls, et nous sommes immédiatement séparés. On nous remet ensuite un questionnaire "culture générale", relativement simple. Il y a une centaine de questions. Ensuite, nous devons remettre notre feuille à notre voisin et vice versa pour les faire corriger. Mon fils et moi nous en tirerons par un score honorable et nous sommes sélectionnés pour la deuxième étape.

Ah la la, cette deuxième étape ! Chacun doit se présenter et parler devant les autres pendant quelques minutes, une sorte de présentation de ce que l'on est . Mon fils et moi sommes dans les numéros 140, donc il y a environ 140 personnes qui doivent passer avant nous. Dur de se distinguer dans ces conditions ! Les présentations sont assez banales, pour certains candidats, on a l'impression qu'il faut les retenir par leur t-shirt pour les empêcher de fuir.

Vient le tour de mon fils. Il est très percutant ! Pas facile car depuis plusieurs minutes on sentait que les casteurs commencaient à s'ennuyer. Ouf ! Au moins l'un de nous deux sera certainement sélectionné. 

Ensuite moi ! C'est drôle parce que je suis d'une timidité maladive et j'ai horreur de parler en public, mais l'enjeu me plait tellement que mon trac disparait quasi instantanément. Il faut dire aussi que j'ai eu plusieurs fois l'occasion de prendre la parole en public lors de ma vie professionnelle et ça aide. Je commence à leur raconter l'histoire de mon pseudo Rose Pourpre (eh oui il ne date pas d'hier !) que j'avais créé lorsque je jouais sur internet au jeu du Maillon Faible. Ca passe bien, les gens rient et certains que je croiserais plus tard dans la journée m'appelleront Rose. Je jette un oeil sur les casteurs, ils ont le regard approbateur (il faut dire que le niveau des autres candidats, à part certaines "vedettes" au verbe haut, était assez moyen).

Il est midi, rendez-vous est pris pour l'après-midi où l'on nous dira si nous "poursuivons l'aventure" pour reprendre une expression chère à la téléréalité ou si elle s'arrêtera ici. 

Après avoir déjeuné, de nouveau nous revoilà sur nos chaises inconfortables, dans l'attente du résultat. Je n'ai pas trop de craintes car sans fausse modestie, je trouve que nous nous en sommes mieux tirés que la plupart. Effectivement, nous sommes retenus pour l'étape suivante ! (vrai parcours du combattant, vous ne trouvez pas ?)
Donc cette fameuse étape, c'est un entretien individuel au cours duquel nous serons si nous sommes définitivement retenus ou pas. L'entretien se passe bien autant pour mon fils que pour moi, nous sommes retenus.

Mon fils sera convoqué pour participer à l'émission plusieurs mois plus tard mais ne brillera pas particulièrement. J'attendrai en vain ma convocation, l'émission sera supprimée avant que l'on ne fasse appel à moi ! L'émission enregistrée par mon fils ne passera pas non plus (heureusement qu'il n'avait rien gagné parce qu'il faut savoir que, lorsque vous participez à une émission en tant que candidat, les sommes que vous aurez gagnées ne vous seront pas remises si l'émission n'est pas diffusée. Frustrant non ?).

Entretemps, dans le public de "La Cible", je serais sélectionnée pour participer en tant que candidate. Je n'irais pas très loin : éliminée à la deuxième épreuve ! J'avais trouvé un peu stressant cette caméra placée au centre d'un cercle en face de nous et qui s'arrêtait de façon aléatoire sur les candidats. Mais ca sera quand même une première expérience qui me donnera envie de poursuivre. 

Forte de cette première expérience, je m'inscris au jeu du "Maillon Faible". Là aussi, parcours du combattant : je m'inscris sur internet mais n'ai aucune nouvelle. Comme je joue souvent au jeu sur le net, je passe par eux et ils me donnent le nom d'une personne à contacter, Sylvain, qui fait partie de la société de production. Premier contact téléphonique très sympa, il me fait passer une petite épreuve par téléphone (quelques dizaines de questions de culture générale, là aussi relativement simples), je l'intéresse car il a un peu de mal à trouver des candidats appartenant à ma tranche d'âge. Il me donne rendez-vous avec d'autres candidats au siège de la société de production dans le 15ème à Paris, Starling.

Je vous raconterai la suite un peu plus tard car le processus pour la sélection du Maillon Faible est assez long et déjà je ne sais même pas si vous m'avez suivi jusque là lol.

Alors je vous donne rendez-vous pour une prochaine fois et vous souhaite en attendant une très douce nuit. 





Tag(s) : #Martine Rose

Partager cet article

Repost 0