Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous êtes prêtes (heu... prêts  puisqu'il y a des messieurs qui me lisent aussi Clin d'oeil) ? Alors on continue...

Juste avant... Pour répondre à ta question Domi Mouch', je ne connais pas le nom de famille de Bruno, c'et un grand brun, assez beau gosse, très sympathique, est-ce que cela correspond à celui dont tu as entendu parler ? (oui, je sais, lol, ça pourrait être n'importe qui...). Il a un frère je crois et ils ont créé Accès Public à eux deux.

Evelyne, j'avais mis une petite police parce que c'est assez long mais je compatis et tu vois là j'ai mis un peu plus grand...

Maintenant, revenons à Bry sur Marne où j'arrive au début dune chaude soirée du mois de juin, après plusieurs heures de papotage avec ma copine, trainant mon sac qui pèse des tonnes (trois tenues pour l'émission, mon pyjama, ma trousse de toilette, celle pour le maquillage, un bouquin, des magazines, un tricot en cours, deux livres de Laurence B. que j'aimerais faire dédicacer, enfin ces milliers de choses indispensables pour une soirée, une nuit et une journée en studio où de toutes façons on me confisquera mes affaires... Moqueur). Il y a une gare routière mais pas de bus à l'horizon et j'attendrais près d'une heure !

De ce fait, mon arrivée à l'hôtel, lieu du rendez-vous,  ne passera pas inaperçue. Les candidats sont déjà en train de répéter (toujours avec ces fameuses plaques ovales) sous la houlette d'une assistante de production. Nous passerons la soirée à nous demander toutes les deux où nous nous sommes rencontrées et en fait c'est elle qui s'occupait des candidats sur l'émission de La Cible à laquelle j'ai participé avec le succès que l'on sait (une fois j'ai dit à un casteur qui me demandait ma profession : "moi je fais potiche dans les jeux TV !...). Nous faisons connaissance entre candidats (eh oui, quand Laurence B. dit au début de chaque émission en parlant des candidats : "ils ne se connaissent pas", ça n'et pas toujours exact !). Nous sommes une dizaine, l'une est venue avec son mari qui participe à une autre émission, l'autre avec une copine (alors qu'il nous avait été expressément demandé de venir seuls) et il y a un candidat de secours au cas où l'un de nous manquerait à l'appel (ne le plaignez pas : il sera convoqué en priorité sur une prochaine émission si l'on n'a pas besoin de lui demain et il aura l'avantage d'avoir fait du repérage avant l'heure). Je reconnais l'un des candidats, un chauffeur de taxi, avec qui j'ai passé les sélections. Nous sommes de la même génération, je me dis que ça peut être pas mal au moment des éliminations, il ne me fera peut être pas éliminer (ben si lol !).

Nous nous rendons ensuite dans un restaurant du voisinage, toujours accompagnés de l'assistante de prod (ben oui, faut bien qu'il y en ai une pour payer l'addition Dans mes bras). Là non plus, aucun luxe ostentatoire, ca sera un Buffalo Bill et notre hôtel a tout du Formule Un ou assimilé. L'un des candidats a des talents de chanteur et est un grand admirateur d'Elvis Presley, dont nous aurons droit à une partie du répertoire ! L'ambiance est décontractée (en apparence... quelques réactions le lendemain me feront comprendre qu'en fait preque tout le monde observait tout le monde, sauf moi et quelques autres nanas, qui comprendront, mais un peu tard, qu'elles ont été manipulées par certains candidats masculins ! C'est ça aussi le Maillon Faible !). A les voir comme ça, tout le monde paraît sympathique.

Le lendemain, debout sur le pont à 5 h, l'hôtel est en face des studios mais comme nous sommes convoqués à 6 h et que 3 émissions sont enregistrées dans la foulée, s'agit pas d'arriver en retard. Arrivés aux studios, nous retrouvons Sylvain et sommes pris en main par l'équipe : maquillage, coiffure (premier couac : l'une des coiffeuses destinée aux candidats arrivera très en retard, de ce fait on a demandé à la coiffeuse perso de Laurence si elle veut bien s'occuper de nous, elle le fera mais avec mauvaise grâce. Moi je vais toujours chez le coiffeur la veille de la convocation justement pour éviter les délires de certains coiffeurs de studio qui veulent absolument faire dans l'originalité. Ca sera le cas pour une malheureuse candidate qui ressortira avec des frisottis très moches et que nous rassurerons, bien sûr, en lui disant que cela lui va très bien Joyeux). 

Ensuite passage au stylisme. C'est là que mes ennuis commencent : je n'ai apporté que des tenues bleues marine ou noires et bien sûr c'est niet ! Sylvain me houspille en me faisant remarquer qu'il m'avait bien dit de venir avec des vêtements colorés (je ne garde aucun souvenir de ça mais il me soutiendra mordicus qu'il m'en a parlé !). Il y a plusieurs portant avec des vêtements. La styliste me montre plusieurs hauts, je trouve tout ringard et vieillot ! Finalement et comme ni Sylvain, ni la styliste ne veulent céder pour que je porte l'une de mes vestes, je me rabats sur une veste dorée, que je trouve un peu courte (Sylvain me fera remarquer que, comme on ne me verra que le haut du buste, ça n'est pas d'une importance capitale. Et mon passage de sortie alors ???). 

Un assistant muni d'un polaroid nous prend en photo les uns après les autres. Je trouve ma photo moche, Sylvain aussi parce que je ne souris pas. Bon on refait ! Je trouve la photo toujours aussi moche (il est vrai que mon maquillage est un peu outrancier, en tout cas beaucoup plus que ce que je porte habituellement et je ne me reconnais pas). Comme tout le monde commence à s'impatienter et que je commence à passer pour le vilain petit canard de la troupe, je laisse tomber ! Ces photos, avec nos prénoms, sont destinées à Laurence qui les aura devant son pupitre. On me remettra la mienne après le jeu, c'est dommage je l'ai détruite de colère après l'émission, finalement je l'aurais bien mise ici pour illustrer mes propos !

Je demande à Sylvain quand je pourrais voir Laurence pour lui faire dédicacer mes deux livres (l'un est destiné à un de mes amis, l'autre est pour moi). Oh la la, pas question pour l'instant, je dois remettre mes livres à Sylvain qui se chargera de les faire signer (je les récupèrerai... six mois plus tard, après avoir téléphoné de multiples fois chez Starling. "Ah oui, c'est vrai Martine, je ne vous ai pas oublié, mais vous avez vu comme Laurence est occupée ! Je fais le max, je la vois la semaine prochaine, promis, je vous aurais ça !"). Quelque chose m'amusera en recevant mes livres en retour : la dédicace pour mon ami, dont j'avais indiqué le prénom, est beaucoup plus chaleureuse que la mienne (et encore, elle ne l'avais pas vu en photo !).

Trois heures ont à peu près passé quand nous sommes tous fins prêts, habillés, coiffés, maquillés (y compris les hommes). Il y a un monde fou dans les loges, ça court partout, c'est inimaginable !

On nous dirige vers un studio où est reconstituée la loge qui apparaît en début d'émission, celles  où l'on voit les candidats deviser en attendant le début de l'émission. En fait, la "loge" est située dans un immense studio qui a tout du hangar, elle n'a que trois côtés, la quatrième étant complètement ouvert pour laisser la place à la caméra (si vous pensiez qu'il s'agissait d'un endroit "cosy", oubliez !). On nous demande de faire semblant de discuter et de rire pendant que nous sommes filmés. Ca prendra du temps, après tout nous ne sommes pas comédiens et le trac commence à monter.

Enfin, direction le studio d'enregistrement. Il est très sombre, les techniciens l'appellent "le chapiteau" et c'est vrai que l'on dirait un peu un chapiteau de cirque à cause des grandes tentures noires qui le cernent de haut en bas. On nous indique nos places. Je serais la deuxième en partant de la gauche. Je vous avais dit que l'on m'avait demandé ma taille ? La prochaine fois que vous regarderez l'émission, prêtez attention aux pieds des candidats, certains sont juchés sur des espèces de petites "marches", de façon à ce que tout le monde paraisse de la même taille. J'étais la plus petite, c'est moi qui en avais le plus ! On nous avait dit de nous munir de chaussures confortables car nous allions longtemps rester debout. Eh bien ils étaient encore en-dessous de la vérité ! Le candidat qui est à ma gauche se fait un devoir de me rassurer (et surtout de sympathiser pour éviter que je l'élimine tout de suite je pense). Il me dit de ne pas craindre d'éliminer les autres (c'est drôle, ça n'est pas une crainte que j'avais...), il faut juste que je pense que je joue au Monopoly avec mes enfants, il n'y a pas plus d'enjeu (drôle de comparaison !)

De nouveau répétition. Et là, je me suis mise la pression toute seule, à moins que ce ne soit l'ambiance qui m'entoure, mais je sens un trac épouvantable m'envahir, pendant les répétitions, je vais faire tomber ma plaque, lors de la présentation ("Martine, comptable en recherche d'emploi, Paris 12ème"),  je ne vais pas arrêter de bafouiller, bref l'horreur.

Et soudain... ELLE est là. Je ne l'ai pas entendue venir. ELLE est devant son pupitre, tout de noir vêtue (et elle me paraît plus petite qu'à la télé). Elle regarde chacun des candidats dans le fond des yeux. Un seul regard mais... impressionnant. Elle ne s'approche pas de nous. On a l'impression qu'elle ne veut pas établir de contact (c'est drôle, une joueuse du net qui avait aussi fait le jeu TV m'avait dit qu'elle était très sympathique, ben ca devait pas être son jour alors...). 

Et puis le jeu commence. J'ai l'impression d'avoir du fromage blanc dans la tête. Je vais devoir répondre à trois questions, somme toute assez simple, j'ai le sentiment d'avoir à chercher les réponses dans le tréfonds du tréfonds de mon cerveau. A partir de maintenant, ne vous moquez plus des candidats du Maillon Faible et de leurs réponses farfelues, vous ne pouvez imaginer les effets du stress sur nos pauvres cerveaux d'humanoïdes moyens ! Ouf, fin du chronomètre, je n'aurais même pas banqué, n'ayant pas encore repéré l'écran où l'on voit les sommes (en fait, je ne le verrais jamais...). Laurence quitte le plateau (eh oui ! vous ne croyez quand même pas qu'elle reste là à attendre !). Nous inscrivons lentement comme on nous l'a demandé le nom du candidat que nous souhaitons éliminer (pas de problème sur cette manche, il y a un maillon faible tout désigné, une toute jeune fille qui a foiré toutes ses réponses). L'assistante de Laurence vient ensuite noter les noms choisis pour permettre à Laurence de préparer son petit speech ("Isabelle, vous êtes le maillon faible, au revoir !). Et... on arrête l'enregistrement. Pause de 10 minutes. Nous nous asseyons au pied du plateau et discutons par affinités. 

Alors là il faut que je vous parle de quelque chose qui s'est passé : l'une des candidates, appelons la Marie, ne sachant qui désigner, a éliminé le maillon fort, Didier. Pendant la pause, deux autres candidats viennent me trouver et me disent que  Didier est furieux et qu'il a dit qu'il fera tout pour que Marie n'aille pas plus loin dans le jeu et que ça c'est vraiment dégueu, n'est ce pas ? Il ne faut pas laisser faire ça, qu'est ce j'en pense ? J'acquièsce et je me dis que le Didier c'est lui que j'éliminerai au deuxième tour. Manipulation : il n'a jamais été dans les intentions de Didier d'éliminer Marie mais les autres oiseaux, l'ayant repéré comme candidat dangereux, vont essayer de le faire sortir (ils échoueront et c'est effectivement Didier qui gagnera le jeu).

Retour de Laurence. L'enregistrement reprend au moment où nous levons nos plaques. Comme prévu, la petite jeune fille est éliminée et part, furieuse. On enchaine avec les questions. Je vais bien répondre aux deux premières mais vais chuter à la troisième, sur une question de calcul mental (même après l'émission, il me faudra plusieurs heures pour la comprendre...). De nouveau, nous inscrivons le nom de notre victime sur la plaque. Laurence repart dans sa loge. Pause de nouveau. Laurence revient. Reprise de l'enregistrement...

Malgré mon unique erreur, je sais que ça n'est pas moi le maillon faible. Pourtant je suis stupéfaite de voir que la moitié des candidats a voté contre moi, l'autre moitié ayant voté, comme prévu, contre Didier. Y a t'il eu manipulation aussi pour m'éliminer ? Je ne le saurais jamais. (L'une de mes amies qui a également été candidate m'a confirmé que la même chose s'était passé au cours de son enregistrement). J'obtiendrais une voix de plus que Didier et serais donc maillon faible.

Je sors du plateau avec un maximum de dignité mais en me sentant très mal, en ayant l'impression d'avoir failli.

Hors du studio, je suis prise en charge par un assistant qui m'amène voir le "journaliste". En fait, il s'agit d'enregistrer la séquence où le candidat éliminé explique qu'à son avis untel sera le prochain sur la liste, que c'est injuste d'avoir éliminé un aussi brillant sujet que lui et bla bla bla. Je parlerai 5 minutes avec le journaliste avant l'enregistrement pour lui permettre de me connaître un peu et de voir les questions qu'il va me poser. Il m'explique que je devrais reformuler ses questions dans ma réponse (exemple : "D'après vous quel sera le prochaine éliminé ?" "D'après moi le prochain éliminé sera X"). J'essaie de faire passer quelques messages codés à mes amis dans mes réponses (je ne serais pas la seule à le faire d'ailleurs, je m'en suis aperçue en discutant avec l'un des candidats quime dit avoir fait pareil). Apparemment aucun message ne passera car si l'enregistrement dure un quart d'heure environ, seule une minute passe à l'écran...).

Il est midi, je rentre sur Paris avec l'un des candidats. Je me sens assez déprimée après l'émission et en fait je me sens tellement mal que je me dis que c'est bien la dernière fois que je participe à un jeu TV.

Le lendemain....

"Bonjour Martine, je suis Sophie, ça vous dirait de participer à un nouveau jeu sur France 2 qui commence la semaine prochaine ?"

Eh eh désolée, mais je vais encore vous laisser sur votre faim. On en reparle ? Pas demain parce que je viens de me faire "taguer" par Miss Jeanne Claire et que donc je vais répondre à son questionnaire, mais dimanche si vous êtes sages !





Bonne nuit mes p'tits loups !

Tag(s) : #Martine Rose

Partager cet article

Repost 0