Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog







Chose promise, chose due, voici mon nouveau Daybook, qui sera à géométrie variable selon mon inspiration et mon humeur du moment, me réservant le droit d'ajouter ou de retirer certaines rubriques. Peut-être aussi vais-je lui trouver un autre nom puisqu'il n'aura plus grand chose à voir certainement avec le DayBook original...

Voici ce que je vous propose aujourd'hui
:

 La semaine dernière, objectifs réalisés : pas très productive, mon mari était en vacances et j’ai mis la pédale douce à mes projets (comme il est encore en congés cette semaine, je pense que la production va encore être réduite à la portion congrue...).. J’ai surtout brodé car cela ne nécessite pas de sortir tout mon attirail et j'ai terminé deux petites broderies que je vous montrerai dans la semaine… J’ai quand même commencé à faire une pampille en cartonnage mais il me manquait ruban et dentelle et donc je n’ai fait que la moitié.

 

Objectifs de cette semaine : terminer ma pampille en toile de Jouy (voir ci-dessus) toujours d’après le livre « Esprit de Famille », mais j’y ajoute un peu de cartonnage pour faire bonne mesure. Commencer la boîte à bijoux de Tiphaine : j’ai terminé la broderie du couvercle, issue d’un livre de Sophie Delaborde. Je voudrais qu’elle soit prête pour son anniversaire le mois prochain (et faire aussi le coussinet de porte pour sa chambre que j’ai promis à sa maman… J’ai l’idée, le tissu, le croquet,  yapluka !). Il faut aussi que je fasse une autre pampille pour une amie dont c’était l’anniversaire le mois dernier (je suis terriblement en retard !). Ah et j’ai aussi en projet deux petits coussinets, là aussi, j’ai l’idée, les tissus, la dentelle, les transferts, mais qu’est ce que j’attends (sans doute un peu plus de temps…) !


Ma broderie en cours :



C'est un modèle de Liselotte. Par contre, il faut que je défasse une bonne partie de la bordure supérieure car je me suis bien trompée et je ne m'en suis aperçue qu'à la fin (en plus, j'ai tenté de rafistoler comme je pouvais car je ne voyais pas où était l'erreur, d'où big problem  car quand il a fallu broder les fleurs, j'ai réalisé que je n'avais plus assez de place pour elles  !).
 

Ma petite lucarne : sur une chaîne du câble j’ai revu « Sartre ou l’âge des passions », le téléfilm de Claude Goretta, et je me suis régalée ! Mise en scène soignée, excellents acteurs, histoire dans l’histoire,  j’avais déjà aimé lors de la première diffusion. Par contre,  je ne sais si c’est un effet de mon imagination mais je trouve qu’ils ont donné à Sartre un rôle très… «macho» (la conclusion d’un pacte entre lui et Simone de Beauvoir selon lequel chacun fait ce qui lui plait, sous entendu a les conquêtes qu’il veut, mais on a l’impression que ce pacte favorise plutôt Sartre, et qu’il en est l’instigateur, dans le film on voit peu les amants et amantes de Simone de Beauvoir, bien que dans la réalité elle en eut plusieurs…). Leur attitude aussi pendant leurs voyages, on a l’impression d’être devant Bécassin et Bécassine au pays des Soviets ou à Cuba tant leur enthousiasme semble naïf (sans doute le recul de l’histoire nous fait-il considérer les choses autrement aujourd’hui…)

 

Lecture du moment :

 
Il vint m'ouvrir la porte

 

« Arrogante et solitaire, la jeune Mathilde cherche désespérément à se faire aimer. Autour d'elle il y a Paul, lequel en vain l'idolâtre, Guillaume, jeune écrivain en proie au spleen, Hélène, belle femme plus âgée, intellectuelle, et son amant François, haut fonctionnaire. Mathilde sort tour à tour avec chacun d'eux, sans parvenir à en aimer aucun : quelque chose lui manque, mais elle ne sait pas encore quoi... Trente ans plus tard, elle rencontre un homme, Douglas, un architecte de talent pour qui la sexualité est la grande, peut-être la seule affaire de la vie, et qui se plaît à la convaincre, en paroles comme en actes, qu'il en est de même pour tous ! Seule l'hypocrisie générale empêche de l'admettre. Au début de leur liaison, Mathilde est choquée dans la vision qu'elle se fait des rapports amoureux, aussi dans ses convictions, sa morale. Puis elle finit par s'apercevoir que la sincérité et le réalisme - parfois très cru - de son nouvel amant lui ouvre une porte. Sur elle-même et sur ce qui est, en fait, le véritable amour ».

 

Il y a plusieurs années, lors d’une discussion entre collègues, l’une d’elles nous dit « Madeleine Chapsal devait se sentir bien « petite » par rapport à des gens de talent comme Jean-Jacques Servan Shreiber –son mari- et Françoise Giroud –la maitresse de son mari et journaliste à l'Express avec JJSS, créateur du magazine-». Nous nous sommes récriés en disant que Madeleine Chapsal n’avait aucun complexe à avoir vis-à-vis d’eux et qu’elle ne leur était nullement inférieure. Aujourd’hui, je serais –presque- prête à lui donner raison tant je trouve ce roman pompeux, plein d’afféterie et sans intérêt ! Bon, c’est mon ressenti et je ne veux pas vous en dégoûter mais j'ai tellement mieux aimé ses romans précédents ! Il faut dire aussi que je me suis lassée avant le premier quart et que c’était peut être mieux après… Comme je n’aime pas rester sur un sentiment négatif, je le reprendrai dans quelques temps et je vous dirai si mon sentiment a changé.

 

Insolite : grâce au site de Creava qui en faisait la pub dans sa newsletter, j'ai découvert la galerie de Johnnyngo et ses peintures insolites. Je ne vous en dit pas plus, allez voir ici (je ne suis pas sûre qu'il ait un site perso, en tous cas je n'en n'ai pas trouvvé...). "Les créations de Johnnyngo jouent avec nos sens et notre imaginaire.Est-ce une main ? Est-ce un animal ?La démarche de cet artiste est très originale puisqu'elle s'inspire des positions que nous donnons aux mains pour créer les ombres chinoises, à la différence qu'ici, l'illusion et la magie ne s'opèrent pas sur le mur !" (site Creava)


Une photo, une image à partager avec vous
 : j’ai beaucoup aimé ces deux photos rigolottes de ma petite-fille :


 

 

 


 














Voili, voilou, c'est tout pour aujourd'hui, j'essaierai de faire mieux la prochaine fois. Gros bisous à tous.


Tag(s) : #Day Book

Partager cet article

Repost 0