Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous avez plébiscité ce "format" la semaine dernière,alors je vais l'adopter à nouveau.!

Depuis ma fenêtre

Pas de neige cette semaine, elle a vite disparue. Par contre, le magnifique sapin, posé par la municipalité, trône sur la place. Il doit faire plusieurs mètres de haut. Les jardiniers de la ville avaient pris l'habitude de ne le gardir qu'à mi-hauteur pour empêcher que les guirlandes ne soient volées, cette année, il y a juste une grande étoile rouge au sommet... (ah tiens une étoile rouge, serait ce pour faire honneur à notre équipe de foot locale, le Red Star ? Pourtant notre municipalité ne s'en soucie guère d'habitude puisqu'ils n'ont même pas de stade décent et sont hébergés par une ville voisine...)

Je suis pleine de gratitude

Pour tous ces travailleurs de la ville qui, pendant cette période de neige, n'ont pas arrêté de nettoyer les rues pour éviter des chutes aux passants. Les pauvres étaient frigorifiés, ca me faisait mal au coeur de les voir !

Je pense

A notre prochain voyage aux Etats Unis, au mois de mai prochain, avec Emmanuel et Audrey, les parents de Tiphaine. Nous partons en Oklahoma assister au mariage de notre fils aîné Sébastien avec sa fiancée Jeana.

Dans la cuisine

J'entends chuchoter l'eau en train de bouillir pour la préparation de mon thé. 

Je suis en train de créer

Quelques cartes de voeux brodées (celles du magazine Créations au Point de Croix) :

Divers3-5198.JPG

 

(photo issue de leur magazine)

 

Malheureusement, je n'aurais pas le temps d'en faire beaucoup, du moins pas autant que je l'aurais voulu, je m'y suis prise trop tard... Il faut aussi que je m'atelle à mes autres cartes vite vite. Que de choses à faire avant Noël !

 

Ce que je lis

  la-premiere-epouse.jpg

Présentation de l'éditeur 

C'est moins le récit d'une séparation que celui d'un deuil car être quittée par son mari qu'elle connaît depuis trente ans est pour la narratrice pire qu'un simple divorce. Elle se sent véritablement en deuil d'un vivant sans avoir droit aux consolations d'usage mais elle perd aussi du même coup une famille, des amis et, dans une certaine mesure, ses propres enfants. Bien sûr, elle savait son mari volage mais se croyait inattaquable dans son rôle de première épouse. Ce qu'elle découvre au-delà de l'effondrement dans la douleur c'est l'étendue et l'ancienneté d'une trahison. C'est aussi que même dans la grande bourgeoisie on n'évite pas forcément la violence (elle se retrouvera à l'hôpital) ni le grotesque d'un vaudeville procédurier. L'auteur de L'allée du Roi, ces mémoires imaginaires de Madame de Maintenon, donne ici un livre bouleversant de sincérité et d'autant plus touchant qu'au-delà de la nécessité du deuil, au-delà même de la vengeance contre le mari infidèle, c'est aussi le récit d'un nouvel apprentissage de la vie.

Biographie de l'auteur

 Issue d'une famille de maçons creusois alliés aux descendants d'un esclave indien, Françoise Chandernagor, mère de trois enfants, partage sa vie entre Paris et le Massif Central.
 Après un début de carrière au Conseil d'Etat (entrée à vingt et un ans à l'École Nationale d'Administration — ENA —, elle en était sortie « major », première femme à obtenir ce rang), elle a abandonné le droit et la magistrature pour se consacrer à l'écriture.

  Depuis son premier ouvrage, L'Allée du Roi, en 1981, Françoise Chandernagor a écrit une pièce de théâtre et huit romans, dont deux ont fait l'objet d'adaptations télévisuelles. Elle est traduite dans une quinzaine de langues. Depuis 1995, elle est membre de l'Académie Goncourt. 

 

Mon opinion

 C'est la troisième fois que je lis ce livre. La première fois, c'était à sa sortie, puis il y a quelques mois la version en livre de poche. Malheureusement je n'ai conservé aucun de ces livres mais il me semble que les deux versions sont différentes (d'ailleurs il existe 2 couvertures différentes pour la version en livre de poche...). Cette fois-ci j'ai repris la version initiale à la bibliothèque et j'aime toujours autant ce livre, bien qu'à chaque fois il me révolte. Bien qu'il porte la mention "roman" on sent bien qu'il est largement autobiographique et on ne peut rester indifférent à cette souffrance  qui pourrait être la nôtre. Et son ex mari, quel manipulateur ! Bien sûr, nous n'avons qu'une seule version, celle de l'auteure, et on sait bien que dans ce type de situation il faut entendre chaque partie, mais ma sympathie est toute acquise à sa première épouse !

Je vais faire
Je vais retrouver mes petits camarades d'internet sur un jeu de lettres,Acrostiches, une variante du Scrabble 
 
J'entends
Le bruit de la télévision en sourdine. 
 
Je porte
Un jean, un pull noir et des ballerines. 
 
J'espère
Venir à bout de tout ce que je veux terminer avant Noël.
 
Autour de la maison
Il fait nuit, pas de bruit, juste celui de quelques rares voitures qui passent sur l'avenue à quelques mètres de chez moi. 
 
Une chose que j'aime faire
Améliorer mon lieu de vie, le rendre plus "cosy".
 
 Une photo à partager avec vous

  Photos-de-famille-5184.JPG

 

Tiphaine aide sa maman Audrey à souffler les bougies de son gateau d'anniversaire

 

 

Tag(s) : #Day Book

Partager cet article

Repost 0