Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a quelques jours, je vous avais montré ceci :


IMG-0689.JPG



Vous avez été très perspicaces et nombreuses à trouver cela :


IMG-0788.JPG
L'usine DMC de Mulhouse.

L'usine semble désaffectée (c'est aussi ce que l'une d'entre vous m'a écrit), certaines vitres sont brisées. Par contre les bureaux ont l'air toujours en activité. C'est là que se trouve le musée privé de DMC mais comme j'y étais pendant le week end tout était fermé...

Ce n'est pas le site d'origine de DMC qui était situé à Dornach près de Mulhouse et dont il ne subsiste pratiquement plus rien des usines, des habitations, des jardins... 

Les bâtiments que vous pouvez voir ici :

IMG-0790.JPG
datent de 1929. Mais le site en lui-même est beaucoup plus ancien et date du 19ème siècle.

Les bâtiments occupent tout un côté de la route mais les bâtiments de l'autre côté de la route sont du même style et ont vraisemblablement été vendus par DMC dont les terrains devaient être auparavant beaucoup plus étendus que maintenant.          

Les activités de DMC ont été transférées dans le territoire de Belfort dans les années 18.. pour éviter la germanisation de l'entreprise au moment de l'invasion de l'Alssace Lorraine par l'Allemagne.

Et ce personnage :

IMG-0675.JPG

est effectivement Jean-Henri Dollfus (le "D" de DMC)  qui fonde, en 1746, une co-entreprise avec deux autres jeunes entrepreneurs Jean-Jacques SCHMALZER et Samuel KOECHLIN. Profitant de l'engouement de l'époque pour les tissus peints et du talent artistique de Jean-Henri, ils deviennent les pionniers en Europe de la fabrication industrielle des imprimés indiens peints à la main (ce que l'on appelle les "indiennes" dont voici un modèle, photographié au Musée de l'impression sur étoffes de Mulhouse :

IMG-0679.JPG

Par la suite et pendant de nombreuses années, l'entreprise se consacre à une seule activité: l'impression sur tissus. Les deux frères Jean-Henri et Jean DOLLFUS en assurent ensemble la direction et exportent leurs tissus dans le monde entier.

Vers la fin du 18ème siècle, le neveu de Jean-Henri DOLLFUS, Daniel DOLLFUS, reprend la direction de l'entreprise familiale. Au printemps 1800, il épouse Anne-Marie MIEG et rattache le nom de sa femme au sien, pratique courante à cette époque. Au cours de cette même année, il donne à son entreprise sa nouvelle dénomination sociale DOLLFUS-MIEG & Compagnie, ou D.M.C.

En 1850, le fils de JEAN DOLLFUS-MIEG, ses études à Leeds, en Angleterre, il découvre l'invention du chimiste JOHN MERCER -"le mercerisage" - procédé consistant à passer un fil de coton à la soude caustique, modifiant ainsi cette fibre et lui procurant sa résistance, sa longévité et son aspect soyeux.


La fabrication du tout premier fil de coton revient donc à la famille DOLLFUS.

(Informations communiquées par le site DMC. Merci aussi à Pierre Fluck pour son essai "Patrimoine industriel de Mulhouse" dans lequel j'ai pioché plusieurs indications...)
Et voici la devise de DMC qui date de plus de deux siècles et qui est toujours d'actualité :

TENUI FILO MAGNUM TEXITUR OPUS

"D'un simple fil, une oeuvre d'art est née"

Ce sera aussi un Dollfus, Jean, qui, vers 1840, au sein de la Société Industrielle qui regroupait les industriels de Mulhouse, procéda à la construction des cités ouvrières dont on peut voir encore aujourd'hui certaines maisons... (je ne peux pas vous raconter toute l'histoire de ces cités mais elle est très intéressante. A l'occasion, renseignez-vous, je pense qu'on doit pouvoir en trouver les détails sur Internet...).

A part cela, Mulhouse ne présente pas beaucoup de curiosités architecturales (enfin quelques unes quand même, je vous montrerai ca dans les prochains jours...) mais possède un grand nombre de musées, tous plus intéressants les uns que les autres (je le sais... je les ai tous presque tous faits !). Cette ville m'a rappelé un livre lu et relu dans mon enfance, "En famille" d'Hector Malot qui, bien qu'il se passe dans le Nord de la France, présente beaucoup de similitudes avec ce que j'ai pu voir et étudier sur cette ville.

Enfin, une toute dernière image avant que vous ne vous endormiez... Il s'agit du générateur de l'usine DMC qui se trouve actuellement au Musée de l'Electricité de Mulhouse (le musée a d'ailleurs été construit pour abriter et conserver ce générateur et éviter qu'il ne soit détruit) :


IMG-0786.JPG

Le générateur est sur deux étages, la "roue" que vous voyez en haut est plus haute qu'un homme. Je ne connais pas les dimensions d'un générateur actuel mais cela ne doit pas dépasser celles d'une petite valise....

Voilà, j'espère n'avoir pas été trop longue ce soir (quoi ?... il n'y a plus personne ??? vous êtes déjà toutes parties ??? mdrrrrrrr).


cottagegategirl.jpg

Très bon week-end !




Tag(s) : #Témoignages du passé

Partager cet article

Repost 0